Laos, de Luang Prabang à Vang Vieng

Notre arrivée en terre laotienne a été quelque peu mouvementée ! En effet, notre charter devait nous amener d’Hanoï à Luang Prabang en début de soirée, mais c’était sans compter une tempête qui a dû obliger notre avion à changer de cap et se poser en urgence sur une piste de Vientiane (la capitale 300km au sud). Jusqu’ici pas de soucis, à part un trajet un peu mouvementé, et l’oubli de nous annoncer ce détour en vol. Vous auriez dû voir nos têtes lorsque nous avons aperçu en sortant de l’avion « Welcome to Vientiane International Airport ». On nous annonce alors que nous re-décollerons dès que la météo le permettra. Deux heures plus tard, nous voilà reparti pour notre destination et c’est ici que la partie croustillante commence…

L’aéroport de Luang Prabang n’étant pas un gros hub, il n’y a qu’une seule personne qui est habilitée à nous délivrer les visas. Donc à notre arrivée à la douane (aux alentours de 22h), on nous annonce que le seul douanier qui peut nous faire rentrer en territoire lao est rentré manger chez lui et que nous devons attendre jusqu’au lendemain matin 8h30. Imaginez tous les passagers d’un avion devant dormir par terre dans un minuscule couloir… Après moultes négociations et grâce à notre passeport suisse (la confédération suisse est le premiers pays à avoir reconnu la république populaire lao), nous pouvions rentrer sans visa pour 15 jours. Malheureusement, nous avions déjà réservé un vol pour Singapour 18 jours plus tard. Au final, les douaniers ont accepté de laisser rentrer sur le territoire tout l’avion en échange des passeports de chacun ! C’était leur seule garantie pour que nous revenions faire le visa. Ce soir-là, nous avons passer notre première nuit au Laos en tant que clandestin avec la complicité des douaniers.

Mais heureusement hormis cette expérience les Laotiens nous ont toujours accueilli vraiment chaleureusement et ont toujours été prêts à rendre service. Quel plaisir d’arriver dans un village et de voir les enfants nous crier de grand Sabaidi (à prononcer Saybaydiiiiiiiii !) pour nous souhaiter bonjour.

Nous nous réjouissions du Laos, nous avons tellement eu de bons échos par d’autres voyageurs ! Nous avons aussi été mis en garde qu’au Laos, il ne faut pas s’aventurer partout à cause des mines antipersonnel et armes à sous-munitions non explosées. Cela représente plus de 35% de la surface du pays, ce qui fait l’un des pays les plus minés de la planète avec, depuis 1964, plus de 55’000 personnes qui y on périt… Cependant, les Laotiens ont l’air moins « marqués » par la guerre que leurs voisins Vietnamiens. Depuis l’opération américaine Rolling Thunder, il a été lancé quelques 550’000 raids sur le Laos, soit une attaque toutes les huit minutes pendant neuf ans ! Plus de 260 millions de bombes à sous-munitions ont été jetées sur des zones peuplées du pays (et majoritairement les zones non controlées par les Viêt-cong). Le Laos est le pays à avoir été le plus bombardé de l’histoire par rapport à sa superficie et cela décima plus d’un million de personnes. Toujours dans les tristes statistiques, c’est aussi le seul pays à avoir été le plus bombardé sans être dans un conflit.

Heureusement, les Laotiens sont d’un grand optimisme, de nature joviale et gardent un sourire très vrai.

Luang Prabang

Pour nous deux, et sans grande hésitation, Luang Prabang fût l’une des villes coup de coeur d’Asie du sud-est. En effet, cette petite bourgade, ancienne capitale, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, a su garder, de part son éloignement, son aspect originel et typique. Il est d’une telle plénitude de flâner dans ses ruelles parfumées aux fleurs de frangipanier… Passer à côté de tous ces temples en bois, regarder les habitants et les moines vaquer à leurs occupations quotidiennes, déguster un véritable jus de fruits frais pour quelques piécettes, se poser aux abords du Mékong et regarder le soleil s’y coucher. Nos quelques jours à Luang Prabang ont rimé avec douceur de vivre.

laos-luang-prabang-temple-10laos-luang-prabang-sunset-temple

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au centre de la ville se trouve une colline, le mont Phousi, à son sommet se dresse un magnifique temple où les habitants viennent se recueillir.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous avons pu trouver un pêcheur qui a été d’accord de nous promener le long du Mékong pendant le coucher du soleil. Juste le temps de s’acheter une noix-de-coco pour l’apéro et nous voici partis à contempler ces paysages et à regarder les enfants jouer au bord de l’eau.

Nous avions entendu parler du Tak Bat, l’aumône des moines au levé du soleil, un « incontournable » à Luang Prabang ! Malheureusement, nous avons été scandalisé d’apprendre que certains touristes ne savent pas se tenir durant cette procession. Ils brandissent leur appareil photo en mode flash à 10 cm des bonzes, parlent forts et ne respectent aucune règle de politesse du Laos. Attristés que cela soit devenu une attraction, nous avons décidé de laisser les locaux tranquilles dans leurs rituels et croyances.  Voici une petite vidéo expliquant cette tradition sacrée :

Tak Bat

A deux heures en scooter, perdue dans une jungle très dense, se trouve la cascade de Kuang Si. De magnifiques chutes d’eau se jettent dans de petits lagons turquoises.

laos-luang-prabang-kuang-si-falls-7laos-luang-prabang-kuang-si-falls-1laos-luang-prabang-kuang-si-falls-3

Vers Kuang Si Falls, il y a un endroit où sont recueillis les derniers ours des forêts d’Asie du sud-est, chassés par la déforestation et/ou sauvés d’une vie horrible en zoo. Sur le chemin du retour, nous avons profiter de nous arrêter à un sanctuaire à papillons.

Après ces moments ressourçant, l’heure est venue de quitter Luang Prabang pour aller sur Vang Vieng à seulement 6 heures de bus.

Vang Vieng

La petite ville de Vang Vieng est encerclée par de magnifiques montagnes karstiques typiques d’Asie du sud-est, ce qui lui confère un charme tout particulier. Heureusement, cet endroit a été rendu aux habitants et n’est plus le repère de jeunes anglo-saxons venus profiter du coût de la vie pas cher, d’une accessibilité et d’un prix dérisoire de toutes sortent de drogues et d’alcool. La pratique du « tubing » était très répandue, mais après de nombreux drames, elle fut enfin interdite ou plutôt controlée et drastiquement réduite. Le tubing consistait à être déposer sur la rivière le Nam Song en amont de la ville, avachit sur d’ancienne chambre à air de camion comme bouée, et de se laisser dériver en suivant les bars « pieds dans l’eau » jusqu’à la ville. Bars qui vendaient drogues et alcool. Alors forcément, après quelques heures de boissons, drogues et soleil, le tout au dessus d’une rivière au débit capricieux, cela a créé quelques drames ! De plus, les Laotiens sont d’une nature très pudique en comparaison de nos moeurs occidentaux. Les femmes et les enfants se baignent habillés, cela va de même pour certains hommes. Alors, voir ce spectacle se répéter devant leurs yeux et ceux de leurs enfants tous les jours, a créé un agacement de la population ! Heureusement les politiques ont réussit à endiguer (ou drastiquement diminuer) ce phénomène, et par la même occasion rendu la ville à ses habitants.

laos-vang-vieng-sunset

Aux abords de la ville, nous pouvons y trouver quelques petits lagons naturels d’une belle couleur turquoise, surnommés les « blue lagoon ».

Les activités qu’a à offrir Vang Vieng sont variées, oui il n’y a pas que le tubbing ! Nous avons décidé de faire de la tyrolienne dans la jungle, visiter une grotte dans l’eau à la lampe frontale et… un vol en montgolfière ! Et oui c’est ici l’endroit le moins cher au monde pour en faire ! Nous n’avons donc pas hésiter à se faire ce plaisir, de plus ce fût une première pour nous. Quel spectacle de voler au milieu de ces montagnes karstiques !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après ces quelques jours sur Vang Vieng, nous voila reparti cette fois pour Thakek, une ville au centre du pays, avec un transit d’une nuit à la capitale Vientiane.

2 réponses sur « Laos, de Luang Prabang à Vang Vieng »

  1. Merci pour ce nouveau récit. Le Laos est finalement plus beau et intéressant que je croyais. On en entant peu parler à vrai dire. Ces cascades de Kuang Si, vraiment magnifique!!! et le vol en montgolfière est lui aussi splendide. Les textes sont très intéressants et instructifs comme toujours. Merci les Loulous et poursuivez l’effort, vous avez de très nombreux fans. Bisous Pascal.

    Aimé par 1 personne

  2. Trop belles ces photos et trop beaux les Loulous! Quel beau voyage nous faisons grâce à vous! Extraordinaire la montgolfière! Quelles belles aventures et quelles émotions. Merci du fond du coeur et gros gros bisous.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s