Laos, de Thakek aux 4000 îles

Après les visites de Luang Prabang et de Vang Vieng, nous voici sur la route pour le sud Lao, Thakek et sa région jusqu’à la frontière cambodgienne, les 4’000 îles. Depuis Vang Vieng, nous avons fait escale à Vientiane, la capitale, avant de rejoindre Thakek. Comme de nombreux voyageurs, nous n’avons pas eu de coup de coeur pour cette ville. En effet, elle n’a pas beaucoup de charme et ne possède quasiment aucun point d’intérêt. C’était surtout pour dormir dans un vrai lit et pour profiter de manger autre chose que de la nourriture asiatique !  Le lendemain nous avons pu continuer notre voyage en bus requinqués.

laos-vientiane

Thakek

Cette ville est l’endroit de départ et d’arrivée d’une boucle, la boucle de Thakek, qui s’effectue entre deux et quatre jours et explore ses environs magnifiques. Nous avons donc décidé de louer un scooter en ville pour les quatres prochains jours.

Notre boucle est débutée par la visite d’une grotte sacrée (Tham Pha Inh) à l’aspect mystique. De petits drapeaux, qui ne sont sans rappeler les drapeaux de prières népalais, des offrandes et statues de bouddha nous accompagnent lors de la traversée de la grotte.

En s’engouffrant un peu plus bas au milieu des roches, nous arrivons à une deuxième sortie qui donne sur un lac intérieur et laisse imaginer une continuation de la grotte.

laos-thakhek-loop-cave-3

laos-thakhek-loop-cave-4

Comme pour tous les autres voyageurs de la journée, la police avait décidé de faire des barrages routiers et d’arrêter les touristes. Un backchish de 50’000 kips (pas grand chose) est demandé pour le moindre détail pas en règle, permis international pour scooter ou autre. Alors que les locaux passaient à cotés à plusieurs sur un scooter sans casque et fortement alcoolisés. 🙂

Les journées étant particulièrement chaudes et l’atmosphère plutôt lourde, nous nous sommes rafraichis dans les différentes parties accessibles de la Nam Done, rivière qui se jette dans le Mékong.

En direction de Thalang, nous avons roulé sur une magnifique route entre rizières et montagnes karstiques. Nous avons traversé le lac artificiel (pour un barrage hydroélectrique) et son triste cimetière d’arbres morts. Le lac est un réservoir de 450 km2 (les trois quarts du lac Léman), qui alimente une centrale hydroélectrique de 1’070 mégawatts (l’équivalence d’une centrale nucléaire !). Il est retenu par le plus grand barrage après celui de Chine, des Trois-Gorges, édifié sur le Yangzi. Cette nouvelle étendue d’eau à fait déplacer 1’600 habitants et l’électricité est vendue à 90% chez leurs voisins siamois.

Arrivés à Thalang dans notre guesthouse, nous avons eu l’agréable surprise de découvrir qu’il proposait « pétanque et pastis ». Nous ne savions pas les Laotiens férus de pétanque, mais c’est l’un des vestige du « protectorat » français. Nous avons passé une superbe soirée où nous avons fait la connaissance de plein de voyageurs dont Guillaume et Sarah, un couple parisien avec qui nous avons continué la boucle. Encore merci à eux pour ces beaux moments !

La deuxième journée a été un peu rude pour nos fessiers, car qu’un seul stop était prévu. Les « Coolspring », un blue lagoon qui n’était pas bleu et beaucoup plus petit que ce que l’on imaginait. Mais après des heures de scooter quel bonheur de se baigner dans cette eau bien fraiche.

laos-thakhek-loop-loulou
Arrivée au lagon sur notre destrier motorisé. Merci à Guillaume pour la photo 🙂

Sur le chemin après le lagon, nous avons été convié par hasard à l’un de nos plus beaux moments de partage avec les Lao, un mariage ! Lors d’une brève pause en scooter, nous sommes passés devant l’événement et la gentillesse et curiosité des Laotiens ont fait qu’ils nous ont invité à venir fêter un jeune couple du village qui se mariait ! Malgré qu’aucun d’eux ne parlent anglais, nous avons passé un moment incroyable en leur compagnie ! Nous avons pu gouter au laap fait maison (viande de poulet en petits morceaux cuit dans du basilic et piment). Nous avons danser sur leur musique et avons été honoré de bracelets blancs porte-bonheurs offerts par les mariés (Adrien a pu les porter jusqu’à cet été en Australie). Nous avons vraiment été touchés par ce geste d’ouverture, cette générosité venant de personnes très modestes si chaleureuses. C’est certain, cet après-midi était un moment unique de « joie de vivre ensemble » que nous ne sommes pas prêts d’oublier !

Retardés par ce mariage surprise, nous avons dû rouler une partie de nuit. Nous sommes arrivés sains et saufs, les yeux plein de moustiques, dans nos petits bungalows dans la jungle.

laos-thakhek-loop-9

laos-thakhek-loop-amis

Le lendemain nous avons visité l’endroit le plus connu de la région, la grotte de Konglor (Gonflor dixit Guillaume). Elle a la particularité d’être la grotte… la plus longue du monde. Oui, rien que ça ! La traversée des 7,5 km de la grotte se fait uniquement en bateau pendant 2 heures l’aller-retour. C’est grâce à des petites pirogues à moteur (moteur de scooter) à faible tirant d’eau que l’on peut passer presque partout. Notre chauffeur met le moteur pétaradant de son embarcation en route et nous nous engouffrons dans le noir. Après les premiers virages, nous sommes dans l’obscurité la plus complète. Nous glissons sur cette rivière et admirons à la frontale les différentes salles et canyons. A certains endroits, la hauteur atteint plus de 50 mètres ! C’est une ambiance particulière que de plonger au coeur de la montagne au bruit du moteur à la seule vue du halo lumineux de notre lampe. Au centre, une petite partie se visite à pieds et est éclairée (made in France) à l’aide de spot bleus et blancs. La grotte est remplie d’énormes stalactites et stalagmites !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après cette visite, nous reprenons la route sur nos bécanes et nous nous arrêtons à deux endroits avant de rentrer sur Thakek, un joli point de vue et un blue lagoon d’un bleu-turquoise (Khoung Kong Leng).

Cette fois-ci nous réussissions à esquiver les postes de police aux entrées de la ville et évitons donc un backchish inutile. Petite nuit sur Thakek avant de repartir en bus pour les 4’000 îles !

Si Phan Don (ou les 4’000 îles)

Partis de Thakek en bus jusqu’à Paksé, puis de Paksé à Ban Nakasang en fourgonnette avec les locaux et les poules (!) pour enfin arriver en bateau à Don Det au 4’000 îles. Le déplacement vaut la peine ! Cet archipel est un véritable havre de paix, composé de petites îles paisibles perdues au cœur du Mékong (jusqu’à 14 km de largeur lors de la saison des pluies). L’atmosphère est détendue et hors du temps, les paysages naturels magnifiques et les habitants, comme presque partout au Laos extrêmement accueillants. Nous avons profité de vivre au rythme de la vie locale, et de siroter une beerlao (bière locale) aux couchers de soleil.

laos-4000-iles-sunsset

laos-4000-iles-1

Sur Don Khon, l’île voisine de Don Det, nous pouvions admirer les chutes de Somphamit sur le Mékong.

Grâce à un pécheur et son bateau, nous avons été admirer les dauphins d’eau douce de l’Irrawadi, une espèce en danger critique d’extinction par faute de pollution ainsi que la pêche.

Après ces quelques jours paisibles, nous nous envolons pour la ville pays, Singapour !

 

3 réponses sur « Laos, de Thakek aux 4000 îles »

  1. La grotte sacrée, le mariage, le coucher de soleil, votre promenade incroyable au fil de l’eau, des rencontres!
    Merci de partager ces découvertes exceptionnelles avec nous.
    Vincent et moi pensons à vous .
    Fafe

    J'aime

  2. Encore un magnifique reportage! Ce Laos méconnu méritait bien la visite en tout cas. Faites l’effort de poursuivre ce blog ainsi, c’est une merveille…Bisous les Loulous.
    Pascal

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s